3francs6crew

Nait d’une joyeuse discussion entre Élise Aubin, Maëlle Bertrand et Marion Gusto.

En sort l’envie de faire ensemble, d’associer compétences et sensibilités pour rendre visible les initiatives collectives artistiques, sociales et militantes qui florissent actuellement un peu partout. Cette première tentative de documentaire portera sur l’une d’entre elles en Ile de France : l’aventure du collectif Soukmachines au Pavillon du docteur Pierre à Nanterre.

A terme, notre projet est d’aboutir à une série de documentaires sur les initiatives collectives et de créer une plateforme internet rendant compte des actions artistiques et militantes. Nous avons à coeur de tenter de comprendre comment ces associations fonctionnent et comment elles traduisent, souvent ou toujours, une appropriation singulière d’un état d’urgence qui engendre un investissement humain et une énergie considérable.

phototrio

Maëlle

Après un DNAP à l’école des Beaux arts de Rennes où j’ai pu explorer le champ de la performance et les possibilités de cette discipline (notamment à travers le collectif A.R.M dont Marion Augusto fait également parti), je me suis dirigée vers une licence de danse à l’université Paris 8 afin de poursuivre mes recherches sur le potentiel expressif du corps dans son environnement. Après l’obtention de cette licence, j’ai rejoins la compagnie la Boîte blanche afin d’assister Marina Damestoy, auteure et metteure en scène dans la construction des décors, régie générale et regard sur la mise en scène pour la création de Monsieur Cloche, un conte pour enfant abordant la situation des SDF; ainsi que pour la reprise d’A la rue, O-bloque, un monologue joué en version urbaine et scénique retraçant l’histoire d’une Ophélie précaire. Collectif, société et créations transversales sont les intérêts qui motivent aujourd’hui ma participation à ce projet

Marion

ote l’Au et devient Marion Gusto lorsqu’il s’agit de création.

J’obtiens un DNAP ART et expérimente la performance à travers le collectif A.R.M, crée en 2012 avec Maëlle Bertrand et Lorraine Vivien pendant mes études aux Beaux Arts de Rennes. Parallèlement à une pratique allant du dessin à la photographie, je pars à la découverte des différentes facettes de l’art actuel par des expériences tant au sein d’institutions (régie d’exposition au FRAC IDF, médiation à la MACréteil,) que d’associations (développement de projets pédagogiques et assistante de production et d’administration au Générateur de Gentilly) qui me permettent d’affirmer cette envie de créer une structure flexible : L’association Épitome voit le jour en octobre 2015. Cette cellule de recherches et d’expérimentations, ne demande plus qu’à se déployer pour donner naissance à des projets hybrides et collectifs faisant se rencontrer disciplines et individualités.

Elise 

Obtient son diplôme de technicien du son en 2014 après 3 ans d’études en alternance. En plus de cours théoriques et pratiques à l’école, elle expérimente la technique du son mais aussi la régie son et la régie générale dans différents milieux : salles de concert et festivals (Trabendo, Les 18 Marches, La Mare A Thon, Urban Peace 3…) ; studios de répétition et entreprises de location de matériel (Live Factory et Harmony Sono) ; festivals de théâtre (Avignon 2014, Un festival à Villeréal et à Villerville) ; RadioFrance, tournages cinématographiques (The Moon and The Sun de Sean McNamara, Il Faut Détruire Carthage de Lara Marcou). Grâce à une année préparatoire audiovisuel et des pratiques personnelles amateurs Elise possède quelques connaissances sur le cadrage vidéo et la lumière, la réalisation, le montage vidéo et la régie générale de tournage.

Leave a Reply

Your email address will not be published.