D’ivresse que fête

*IMGP0190
Il faut être toujours ivre, tout est là ; c’est l’unique question.
Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre,
il faut vous enivrer sans trêve.
Charles Baudelaire
divr1bdivr3b
divr7Marion Gusto, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published.